Coffret thetiptop

45,00 

Ce thé vert est l’un des thés le plus apprécié par la haute société Japonaise

Le thé « fut » est un des thés les plus rare du japon, il est cultivé dans seulement 2 champs dans le monde.

Un thé aux saveurs lavande et amande apprécié par tous

Ce thé est certifié par Ecocert, organisme de contrôle indépendant agréé.

 

L’hisoitre du thé fut

 

 

 

 

 

 

 

 

Le thé fut importé au Japon par les moines. C’est en effet le moine Eichû qui ramène, de ses études en Chine, le premier thé en brique pour le faire goûter à l’Empereur Saga, en 815. L’empereur fait alors planter des théiers tout autour de l’actuelle Kyôto.

 

 

Le thé en poudre fut introduit auprès de l’aristocratie militaire par le moine Eisai, fondateur du mouvement bouddhiste zen. Le thé battu, ancêtre du matcha, rencontre alors un franc succès parmi les élites. Des compétitions, qu’on appelle tôcha, sont organisées où l’on parie sur la capacité des participants à reconnaitre les différents thés.

 

 

Le thé infusé fut introduit par le moine chinois Ingen, fondateur du mouvement zen Ôbaku. En 1738, il apprit la technique permettant de produire le sencha entrainant alors une popularisation du thé infusé. A partir du XVIIIe siècle, les maisons de thé (thétiptop) deviennent très populaires. C’est au début de l’ère Meiji, en 1868, que le Japon s’ouvre au monde et commence alors à exporter sa production de thé.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le thé au Japon de nos jours – De la tradition à l’innovation
Le thé est la boisson nationale au Japon ! Même s’il continue à être infusé dans les tasses et théières, il est de plus en plus consommé en bouteille plastique et en canette.
Ces formats, faciles à transporter, se trouvent chauds ou froids en distributeurs. On trouve aussi le thé sous des formes innovantes comme le matcha latte ou les bubble teas.

Aller au contenu principal